Rêve d'automne - Poème d'Eugène Süe

Premiers et derniers vers.
L'exilé à l'exilée


RÊVE D'AUTOMNE


La maisonnette est blanche et ses volets sont verts*,
Au pied du Veyrier elle est assise et plane
Sur le lac d'Annecy, dont les bords sont couverts
De noyers jaunissants : son onde diaphane,
Frais miroir transparent, reflète la beauté
D'un paysage alpestre et ses rochers noirâtres,
Ses prés, ses grands sapins, leur sombre majesté,
Puis, la lueur des feux allumés par les pâtres
Lorsque la nuit descend sur les monts sourcilleux.


Eugène Süe
, in Les matinées d'Aix, revue fondée en 1858 par Mme de Solms.

Poème cité par Jean-Louis Bory, in Eugène Süe, le roi du roman populaire, Ed. Hachette, 1962. Et par André Chevallier, in la revue Annesci n°18, Ed. par la Société des Amis du Vieil Annecy, 1971.


* Il s'agit de la maison dite de la Tour située à Annecy-le-Vieux.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau