Le lac d'Annecy - Poème de Maurice Carême

LE LAC D’ANNECY

 

Le lac tendu entre les arbres
Est comme une chemise bleue
Qu’on a pendue au fil de marbre
Que les monts attachent aux cieux.

Cela n’empêche pas les voiles
De se croire sur un vrai lac,
Ni le ciel de tourner les pages
De son livre rempli d’images.

Il est midi. Le monde dîne.
Des roseaux qu’on dirait tranquilles
Jaillissent, fusées de malice,
Les poules d’eau institutrices.

Elles ont appris, le matin,
Aux poissons qui viennent en classe
Une kyrielle de moyens
Pour tromper les pêcheurs sagaces

Et viennent se mêler aux cygnes
Qui, protégés par leur blancheur,
Parmi les barques tachées d’huile
Se promènent en grands seigneurs.

 

 

Maurice Carême, Sac au dos, in A. Bexon & G. Chevallier, Souvenirs d’Annecy, Ed. Itinera Alpina, 2008. © Fondation Maurice Carême. Poème rédigé à Duingt, au bord du lac vers Saint-Jorioz, au pied de la route d’Entrevernes, le 24 août 1976.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau