Le balustre d'or - Poème d'André Cosson

 

LE BALUSTRE D'OR

A travers la ville antique et lacustre,
A travers l'aimable et noble Annecy,
Nous avons cherché, cherché le balustre,
Le balustre d'or, notre beau souci.

Le long des canaux, des ruelles, des arcades,
Sourds même aux appels que lançait un bateau blanc,
Nous avons cherché ta trace et ta barricade,
Insurgé sublime et pitoyable galant.

Conduis-nous, Jean-Jacques, innocent et rustre,
Vers ta trop sensible et folle maman ;
En vain nous cherchons, cherchons ton balustre,
Ton balustre d'or, imparfait amant.

Nous n'y toucherons qu'après des détours multiples,
Au symbole d'or qu'on n'ose approcher qu'à deux,
Et tu connaîtras, dans les yeux de tes disciples,
Ce que la nature et la tendresse ont fait d'eux.

Mais lâchant soudain notre guide illustre,
Jusqu'au bord du lac nous voici courant,
Pour voir s'effondrer un plus beau balustre,
Le balustre d'or du soleil mourant.

Lac, luisant de gloire en ta robe aux mille écailles,
Qu'amoureusement plisse et drape un vent léger,
Lac, témoin mystique aux trop blanches fiançailles,
Nous vîmes l'amour et l'esprit sur toi neiger.

Pics décourageants pour tous ceux qui n'ont pas d'ailes,
Neige rougissante aux derniers baisers du jour,
Ciel qui rend à l'eau tout l'éclat qu'il reçoit d'elle,
Lumière qui chante et meurt en chantant toujours.

L'heure et la saison et le paysage,
Tout s'harmonisait en un accord tel,
Que chacun suivait sur l'autre visage
L'émoi passager du site immortel.
............................................................
Le soir s'abattait, immense rapace,
Sur les monts, la ville et les dévorait;
Le lac s'endormait sous sa carapace
Où ne tremblaient plus châteaux ni forêts.

Mais quand la nuit vint allumer le lustre
Qu'un mur sombre accroche Orion vainqueur,
Nous avions trouvé, trouvé le balustre,
Le balustre d'or était dans nos cœurs.
 

André Cosson (1875-1959), in Poèmes et sonnets, à Macon, Imp. Protat frères, 1931. © Tous droits réservés. Visitez le site http://gmcosson.free.fr/ , pour lire ses autres poèmes.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau