Clair de lune sur le lac d'Annecy - Poème de Georges Chapier

 

CLAIR DE LUNE SUR LE LAC D’ANNECY

Le lac est tout entier noyé dans la nuit sombre
La nature s’endort, le silence est troublant
Quelques barques encor se faufilent dans l’ombre
Dérivant lentement, portées par le courant.

Mais tout à coup surgit derrière la TOURNETTE
Une vague lueur qui va s’agrandissant
Puis paraît le début d’une image plus nette
Sur l’écran étoilé du sombre firmament.

On voit alors monter la lune vagabonde
Effaçant les étoiles de sa douce clarté
Créant des coins ombreux sur les rives profondes
Réfléchissant sur l’eau ses rayons argentés.

Le SEMNOZ est bientôt tout empli de lumière
Le VEYRIER reste, lui, couvert d’obscurité
Dans une hallucinante atmosphère de mystère
Dont sourd un obsédant parfum d’éternité.

On croit voir se dresser en une immense ronde
Les ombres de tous ceux qui hantèrent ses lieux
Moines, fées, gentes dames, venus de l’autre monde
Retrouver les endroits où ils vivaient heureux.

Spectacle ensorcelant que ces soirées lunaires
Dont la beauté suprême est sans autre pareil
Faisant parfois penser qu’échappant à la terre
On se trouve porté tout au sommet du ciel.

Georges Chapier, de l’Académie Florimontane. In Annuaire 1959-1960 de la Société philanthropique savoisienne de Lyon.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau